Tag Archives: questions existentielles

Le pouvoir de la musique

26 Juin
photo devant l'hôtel de ville de Paris

photo devant l’hôtel de ville de Paris

Aujourd’hui, je me questionne sur le fait de savoir si je suis la seule a subir cet effet là. De quel effet suis-je en train de parler?

C’est étrange mais quand j’écoute certaines chansons, je ressent la même chose que lorsque je lis un livre qui exprime exactement ce que je vis. Les mots représentent exactement le sentiment que j’ai pu avoir, et la mélodie véhicule parfaitement  l’émotion qui lui est lié.( On doit être nombreux dans ce cas là non?)

J’ai vraiment l’impression qu’elle influence l’atmosphère qui m’entoure et même mes humeurs. Ce qui est difficile c’est que ça peut à la fois m’aider à me sentir mieux lorsque je ne me sent pas au meilleur de ma forme, mais ça peut également avoir l’effet contraire (en mode je me complais dans ma misère). Et puis, je crois avoir légèrement tendance à me focaliser sur un passage de chacune de mes chansons préférées : je fais des fixations. 

Photo devant l'hôtel de ville de Paris

Photo devant l’hôtel de ville de Paris

Enfin j’admire la capacité que certains artistes ont lorsqu’ils composent à  jouer parfaitement des contrastes. Ils parviennent à mêler  l’atmosphère « enjouée » de leur mélodie avec des paroles complètement mélancoliques. 

C’est le cas pour Two door Cinema Club (que j’écoute en majorité pour me remonter le moral) sauf pour celle-ci : Next Year.

« Maybe someday,
You’ll be somewhere
Talking to me
As if you knew me »

 Les autres photos de « bulles géantes » sont sur la page facebook

L’amour toujours?

21 Mai

Depuis notre plus tendre enfance, on nous parle constamment de l’amour unique et éternel entre deux personnes. Comment il existe une personne idéale qui nous correspond et à qui on correspond, qui nous attend quelque part…cette personne est censée être notre « âme sœur », notre destinée.

Et si on se trompait? Et si on n’était pas seulement destinée à une seule personne mais plutôt qu’on corresponde à un éventail de personne à un certain moment de notre vie.

268881_10201070402303904_1367256530_n

(photo de moi prise par ma copine Sandra)

Ces idées peuvent paraître celles d’une aigrie de l’amour, mais je pense malgré tout avoir des idéaux de romantique. Je me dis simplement, que j’ai aimé sincèrement, et la personne m’a aimé elle aussi en retour.

J’ admet uniquement que toutes les histoires d’amour ne sont pas nécessairement éternelle. Et ce n’est peut être pas que « ce n’était pas le bon finalement » mais plutôt qu’il était le bon à ce moment là et que désormais ce n’est plus le cas.

 Se dire lorsqu’une histoire ne fonctionne plus que celle-ci était une erreur dans sa totalité est pour moi une bêtise. On peut regretter de ne plus partager le même amour qu’à un certain moment mais je ne pense pas qu’il faille regretter d’avoir aimé.  

Mode off

17 Mai

Hello there! we are the people de empire of the sun.

Voici un petit article qui m’a été inspiré par la série de manga switch girl que je lis depuis maintenant plusieurs années. L’histoire est très révélatrice sur les différents aspects d’un individu féminin. Nika est une jeune fille assez populaire au lycée, très admirée pour sa beauté et sa confiance en elle,mais lorsqu’elle est chez elle, elle passe en mode off : en gros elle se laisse aller (lunettes, bandeau, jogging, tongs : « la classe à Vegas » quoi).

largejj

J’aime beaucoup ce manga parce qu’il permet de dédramatiser un peu certaines fixations que beaucoup de filles ont. Bien sûre c’est poussé à l’extrême, mais c’est vraiment d’autant plus drôle.

Forcément elle va rencontrer un nouvel élève : un garçon qui a l’attitude opposée : chez lui il reste beau simplement, alors qu’au lycée il se grime pour éviter « les émeutes de filles ».

Tout ça pour dire, qu’on a toutes un mode off qui sommeille en nous, même si certaines ont plus de mal à l’admettre : personne ne peut être parfait tout le temps. Il y a des moments, on a la flemme de se faire les ongles, de manger délicatement, de se coiffer… être une femme ou une fille ça veut aussi dire être humaine.  

Le temps d’un flirt

26 Avr

Hier alors que je tentais vainement de m’endormir, épuisée par ma semaine de partiels/révisions, j’ai réalisé quelque chose. Alors que mes pensées divaguaient à propos de Clark Kent(vous allez comprendre), j’ai soudain compris que la période que nous aimons le plus est celle du FLIRT. 

Ne nous le cachons pas, cette petite tension excitante qui existe entre deux individus, ponctuée de petites allusions qui flattent et font sourire est absolument exquise. Mais n’aimons-nous pas plus le flirt que la personne? Souhaitons-nous réellement que les choses aboutissent? large (1)

Je vais éclaircir dès maintenant le rapport que mon cerveau faisait avec Clark Kent, je venais du fait de faire des abdominaux avec une amie (ce que je ne ferais presque jamais, je me connais) Voici un schéma simplifié des connexions entre mes pensées : 

Abdo > Torse > Beau Gosse > Superman > Secret > Clark Kent > Lana Lang > relation qui n’aboutit jamais. 

Je sais il se passe des choses bizarres dans ma tête ^^. En même temps il est pas moche non plus hein!tumblr_mh7jrhvBTI1qf79hwo1_400

Je précise néanmoins que cette série m’avait agacé du fait que leur idylle n’aboutisse jamais vraiment. Cela m’a amené à reconnaître que dans les séries TV (oui je suis une spécialiste), on nous bombarde constamment d’histoires qui ne naissent que très tardivement. Il semble que la seule manière que les scénaristes aient choisi de nous faire tenir en haleine soit le fait que le spectateur souhaite que le flirt naissant entre deux personnages réussisse. 

Voici d’ailleurs une liste non-exhaustive d’exemples : Robin et Barney dans How I Met Your Mother, Luke et Loreleï dans Gilmore Girl, Blair et Chuck dans Gossip Girl, Susan et Mike dans Desperate Housewives, Buffy et Spike dans Buffy, Fran et Mr Sheffield dans Une nounou d’enfer, Chandler et Monica dans Friends. héhé

Mais est-ce la même chose dans la vrai vie? Une fois le flirt passé est-ce moins bien? Quand j’interroge mes copines, celles-ci me répondent unanimes que  » le flirt et les débuts c’est le mieux ». Cela me donne envie de flirter uniquement moi!

Plus sérieusement, je pense que cela révèle surtout que c’est la séduction que l’on aime. Donc  les hommes aussi bien que les femmes aiment être séduit (encore au court de la relation),alors ne prenez pas vos partenaires pour acquis. 

souviens-toi de toujours oser

5 Avr

memento audere semper

IMG_9041.JPG_effected

Voilà c’est dit! (on ne parle pas assez latin, je trouve).

Non je ne fais pas un remake de carpe diem. Mais, je me rend compte que la majeure partie du temps, j’ose. J’ai récemment discuter avec une personne qui me disais ne pas assez oser, trop réfléchir aux conséquences… etc. J’étais assez triste pour cette personne, parce que c’est amusant d’oser, du moins je pense que ma vie est plus sympa quand je suis spontanée.

Je ne dis pas qu’il faut tout oser non plus, juste ne pas trop hésiter. Souvent quand j’ose un truc un peu inhabituel : je me dis « est-ce que je vais regretter ça? Ou est-ce que je vais regretter de ne pas l’avoir fait? ».

Faites la part des choses, mais n’oubliez pas de vivre.   

petite chanson marrante de Lily Allen.

Fix you

27 Mar

Hello there! Je repousse encore l’échéance pour me mettre à faire mon cas pratique de régimes matrimoniaux (ce n’est franchement pas ma grande passion). Pour vous dire à quel point je suis faible, je procrastine tout le temps (tellement d’ailleurs que je suis quelqu’un de très productif en fin de compte). IMG_9110.JPG_effected

Un petit remix assez intéressant. 

Bon cet article a tout de même une raison d’être : ça y est je me lance (mode torpille) : que faire de ma vie? 

En fait, tout part d’une simple question que certains proches (ou pas) me posent, quand je leur dis que je fais des études de droit, pour quoi faire? Avocat? Tu veux faire quoi de ta vie? 

la seule chose que j’ai envie de répondre à ces gens c’est : « that’s a rude question! ». 

IMG_9107.JPG_effected

Les chaussures New look dans la vie, il n’y a que ça de vrai :) achetées sur ASOS

For the one

13 Mar

For the one by Waters 

Je reviens un peu sur la toile. J’ai un peu de mal à me remettre à écrire des trucs ces temps-ci. Une période de vide. J’en profite pour lire beaucoup. D’ailleurs je devrais ralentir la dose au profit de livre de droit mais bon parfois de la détente ça fait du bien. Je me demande toujours ce que je ferai après cette fichu licence? Le flou est complet. ( si vous avez des suggestions?! ^^)

Sinon la photo je l’ai prise à la fin d’une période de maladie, il faisait gris et j’aime bien cet arbre et le bâtiment derrière est assez récent mais il m’évoque un peu un style new yorkais du moins l’idée que je me fais de certains immeubles de New York. Je vous le confirmerai ou pas dans un future plus ou moins proche.

Je ne sais pas trop ce qui est en train de se passer en moi, mais depuis une semaine environ je suis sereine : c’est-à-dire que je me sent rassurée et j’ignore par quoi ou pourquoi. Enfin l’essentiel est de se sentir un peu moins mal n’est-ce pas?

%d blogueurs aiment cette page :