Archive | râlerie RSS feed for this section

Vivre

10 Mar

tumblr_n27dlutt8E1tsbbsvo1_500Salut toi! Aujourd’hui j’ai envie de te donner un conseil! Un ordre même! Et oui il n’y a plus de place pour la bêtise désormais, car le temps presse.

This is an intervention!

Arrêtes de lire cet article! Immédiatement! D’ailleurs coupe safari/chrome et éteins même cette machine du diable que j’utilise pour transmettre ce message nécessaire.tumblr_n25m26viBX1tsooxeo1_500

Réfléchis. Réfléchis bien. Tu n’as pas besoin de ça, il fait beau (ou pas). Ta vie t’appelle mon petit. Regarder des séries, les reportages de la vie des autres en continu ne remplira pas ce manque que tu as.

Ne nie pas, tu l’as toi aussi , ce besoin, cette irrépressible envie de combler ton esprit continuellement d’images, de textes, de musiques pour oublier.

Pour oublier quoi? La vie que tu n’es pas en train de vivre.

Alors va!

Va jouer de ce piano que tu ne touches plus depuis des années (parce que tu n’as pas le temps), va prendre le bain de soleil dans ton transat qui t’appelle, vas lire le livre que tu n’as pas le temps de finir, (va chercher bonheur chez ton marchand de journaux!), va te promener va apprendre le portugais, va vivre un peu cette vie qui est si courte.

Amsterdam (pensée décadente)

5 Déc

Comment? Qu’est-ce? Que dis-je? Décadence?SavedPicture (4)

Je vais aborder avec vous l’autre côté d’Amsterdam, le côté que tout le monde vient voir mais dont peu parle. Ce n’est pas sur tripadvisor que vous allez trouver la meilleure adresse de coffee shops d’Amsterdam. Personnellement, je ne peux pas vraiment plus vous aider. Amsterdam est certes une belle ville architecturalement parlant, mais la curiosité touristique semble aller autre part que vers l’attrait des canaux et des vieilles maisons colorées.

En effet, le tourisme est essentiellement généré par le centre d’Amsterdam ou se situe le quartier rouge. Ce quartier s’appelle ainsi du fait qu’à la nuit tombée des néons rouges indiquent aux passants les vitrines dans lesquels s’exhibent les prostituées.

Si beaucoup condamne ce laxisme législatif de la part des néerlandais, je trouve personnellement qu’il y a là sujet à débat. Évidemment ce système n’est absolument pas envisageable en France pour des raisons essentiellement idéologiques et non pratiques. En effet, ce qui diffèrent de la France c’est la manière de pensée et de faire néerlandaise. Il y a je trouve, un certain pragmatisme que j’admire ainsi qu’une volonté de ne pas nier l’existence des faiblesses humaines. La prostitution et la drogue existent quoi qu’il arrive, de ce fait ils n’interdisent pas ces pratiques mais les encadrent.

C’est une certaine forme de liberté raisonnée. Sans être une pro-libéralisation du cannabis et des drogues dites « douces », je me positionne plutôt sur le fait que plus il y a d’interdits, plus il y a d’infractions à ceux-ci. La tentation de braver l’interdit est psychologiquement plus attrayante que de faire quelque chose qui nous ai permis.

Je n’ai pas assez de recul pour vous donner un avis complet sur cette ville ou sur la législation qui s’y applique, après tout mon séjour était (hélas) de très courte durée. La prochaine fois, je tenterai d’être plus prolixe.

Si vous souhaitez suivre régulièrement mes articles n’hésitez pas à liker ma page facebook ou à me suivre sur twitter

Wake up

25 Nov

Contrairement à ma chère sister, je suis de ceux qui sont généralement happy de se réveiller. J’aime le matin, le fait de me lever tôt me donne l’impression d’avoir le temps de faire énormément de choses. Je sais que j’appartiens à une toute petite partie de la population, de ce fait, j’ai décidé de vous partager mes trucs et astuces pour que le moment du réveil se passe dans les meilleurs conditions.

La première règle à observer c’est qu’un réveil joyeux n’est pas forcément un réveil violent et rapide. Pour se ménager, il faut parfois se lever plus tôt afin de pouvoir prendre son temps. Me connaissant par exemple, je sais que la douche directement au levé fonctionne très bien, ça me permet de lancer d’abord la cafetière/bouilloire. Comme ça lorsque je sors de la douche, je déguste mon chocolat en attendant que mes cheveux sèchent.

 

L’option musique est appréciable également. Là encore une musique douce pour commencer (Gabriel Aplin ou Lene Marlin). Pour la musique je vous conseille d’y aller crescendo: je n’aimerai pas que l’un de vous se traumatise (ainsi que ses voisins) avec un Skrillex à 7h du matin.

Pour ce qui est du menu : et oui il faut manger le matin… Beaucoup avalent uniquement un café,  pour ma part juste un caféje trouve ça un peu léger. Le choix de la boisson chaude varie selon mon humeur : si j’ai besoin de réconfort un chocolat chaud est recommandé, si je ne suis vraiment pas réveillée : un café, enfin un thé si je souhaite quelque chose de léger. Pour ceux qui auraient du mal à manger des choses consistantes le matin tel que du pain complet ou des céréales complètes (le must du must pour l’énergie) les fruits frais peuvent les accompagner ou être une alternative intéressante . Pour les jus de fruit je ne les recommande pas sauf si vous venez juste des les presser ^^.

Dernier point : penser positif, ou du moins tenter de le faire. Je suis persuadée que se dire qu’on va passer une bonne journée, la rend plus agréable. Par ailleurs, si vous n’avez pas le smile naturellement au réveil, donnez vous un horizon positif par jour : de cette manière la journée commencera forcément avec une perspective agréable en vue.

Echec

18 Nov

L’échec. Ce résultat négatif qui naît d’une tentative. Après avoir tout tenté, il nous arrive d’échouer. (Promis cet article ne virera pas en déprime totale).

Cet échec dont je parle, je l’ai vécu cette année académiquement parlant.Il est vrai qu’il nous arrive à tous d’échouer que ce soit dans le travail, dans nos projets ou nos amours… Pour ma part, il a remit en cause beaucoup de mes projets. Mais je pense que cela va me permettre d’en faire de nouveaux.

L’échec en lui-même n’est pas grave, l’important est la manière dont on va transformer cette défaite en réussite.  

Certains m’ont encore dit que la défaite que j’avais subit avait une raison, et que parfois si les choses n’aboutissent pas c’est qu’elles ne doivent pas se faire.

Et malgré un certain coup porté à ma fierté, il m’a été au final bénéfique.

failure

Keep Calm And Call Batman

22 Sep

Nouvelle année, nouveau job, nouveau départ. J’ai décidé de vous faire profiter de mon expérience professionnelle précédente dans de prochains articles (vous faire des petits tutoriels cocktails).

Mais en attendant, je souhaitais vous parler de nos héros. Non je ne parle pas de ce cher Superman ou de Spiderman (que pour ma part je préfère), je parle de ces héros qui peuplent nos vies.

je ne connais pas le lien de cette photo

je ne connais pas le lien de cette photo

Ces gens qui nous soutiennent aux bons moments, qui ont les mots justes, qui savent nous écouter ou nous rassurer.

Certains sont des amis de toujours, ils sont là quoiqu’il arrive. Un SOS, et quinze minutes plus tard ils sont présent pour vous comprendre ou tenter de vous comprendre.

Certains sont des membres de votre famille, des collègues ou juste des connaissances. Et c’est parfois au moment ou vous ne vous y attendez pas qu’ils sont là. Il arrive même qu’ils puissent vous « sauver » sans même que vous en ayez conscience, juste par leurs paroles rassurantes.

Vous avez forcément ce genre de héros qui vous entoure, n’oubliez pas que parfois Batman a besoin d’un Robin. (ou Alfred) ^^

MESSAGE IN A BOTTLE – THE POLICElarge

Plaisirs Coupables

17 Juin

Bon aujourd’hui mauvaise journée d’examen, donc je me réconforte avec de la musique :

coconuts-on-palm-trees.tumblr.com

coconuts-on-palm-trees.tumblr.com

Voici une liste non exhaustive de musiques adorées qu’il est parfois gênant d’aimer :

Pour se motiver : Stronger de Kelly Clarkson 

Parce que j’adore prononcer des paroles approximatives : Tina Arena (ouiouioui) Alller plus haaaaut

Pour sautiller : Fun Fun FUN  des Beach Boys (si vous parvenez à chanter cette chanson en rythme vous êtes mes idoles)

Du classique : Aretha Franklin : RESPECT 

Que personne ne se moque  mais j’adore : Fernando de Abba

Et un petit coup de gros dossier des années 80 (non je n’étais pas née! xD) : Nuit de folie (regarder le clip juste pour sourire un peu) j’allais oublier le dernier de la même veine : partenaire particulier

Et puis : une petite galerie d’image de chats parce les chats dominent internet, et que ça fait du bien quand on a le blueeees…

Paris je t’aime… mais je te quitte

27 Mai

Alala, un titre digne d’un roman de Marc Lévy, tout un programme.

Alors oui, j’aime Paris, j’y suis née et je ne l’ai pas quitté(sauf pour les vacances) depuis. Mais tout cela a trop duré. Qui a dit que l’herbe n’était pas plus verte ailleurs? Ou plutôt qui a dit qu’il n’y avait pas plus d’herbe ailleurs (je parle de verdure hein!).

Je reprend donc, j’aime énormément de choses à Paris: le fait de ne jamais avoir besoin de plan pour m’y promener (au pire il y aura bien une station de métro que je croiserai), le fait de pouvoir sortir dans des tas de bars/boites/salles de concert avec des ambiances uniques, le fait de pouvoir dépenser mon argent boulevard Haussman, ou Rivoli (non pas Châtelet : c’est mal fréquenté xD), aller au ciné à Bercy village, aller faire des courses à Tang Frères dans le 13e, aller acheter des tee shirts de groupes et des vinyles aux puces de Saint Ouen, aller prendre des photos autour du Parc Monceau, Montsouris, ou des Buttes Chaumont, aller discuter sur les quais de Seine, ou manger une crêpe à Saint Michel, avoir des tas de galeries et de musées qui m’entoure, aller manger près de Montparnasse ou à Vavin, aller réviser à la BSG au Luxembourg pour ensuite prendre une pause dans le parc en descendant la rue Soufflot, acheter des morceaux de tissus ou des déguisements près de Montmartre ou encore m’allonger sur l’herbe de l’avenue de Breteuil…

 Malgré tout cela, je vois aussi une qualité de vie qui se dégrade, des gens de plus en plus indifférents, qui se consomment et qui évoluent dans un même espace sans jamais se regarder. Je vois une grande ville qui sous des aspects cosmopolites, s’isole.

 J’ai l’impression qu’à Paris, on passe sa vie à s’organiser pour son travail « on vie pour travailler » : on passe des heures dans les transports à ne rêver que de les quitter, et que dans d’autres villes de France on prend le temps de vivre chaque jour, « on travaille pour vivre » rien de plus.

 Enfin mon seul rêve est d’avoir de l’espace : une maison, un jardin… sans m’endetter pour le restant de ma vie. C’est pour ça qu’en aout je quitte Paris, je m’en vais finir mes études dans une ville à taille humaine.

 

%d blogueurs aiment cette page :